Bretenoux 89.0 Cahors 88.1 Cahors sud 89.0 Cazals 88.8 Figeac 88.1 Gourdon 105.3 Labastide-Murat 104.1 Montcuq 88.8 Prayssac 93.7 Souillac 100.3

Test g88


22/08/2017 Regards sur la Palestine
Palestine en campagne : 3ème édition les 11, 12 et 13 août à Gages

Pour la troisième année consécutive, Jean-Marie Dansette, fondateur de l'événement a invité des musiciens et artisans de Naplouse venus nous faire découvrir la diversité et la richesse des produits et de l'artisanat palestinien.
«On a une image à travers les médias qui est faussée, voir transformée. C'est une culture que l'on connaît très mal et qui mérite d'être reconnue», a affirmé le maire de Gages, Christophe Mery pour lancer les festivités.
«Ce festival est totalement unique en France et en Europe. Il y a une méconnaissance profonde de la Palestine, et j'espère qu'à travers cette manifestation, les cloisons vont tomber», a de son côté assuré Jean Luc Calmelly, maire de Bozouls qui s'est joint à l'événement.
Pour cette première journée, hier, le photographe Abdullah Hawash de Naplouse a dévoilé ses clichés de femmes vêtues de robes palestiniennes. Avec des broderies aux milles couleurs, il a demandé à des femmes européennes, américaines, australiennes d'enfiler ces robes dans les décors de la vieille ville et les nouveaux quartiers de Naplouse. Mais il a immortalisé aussi des femmes palestiniennes dans leur village. Souvent, ces femmes portent ces robes pour des occasions spéciales : cérémonies de remise de diplôme, mariages. «L'idée m'est venue lorsque je me suis rendu compte qu'Israël se réappropriait le patrimoine palestinien et son artisanat. J'ai voulu remettre les choses à leur place et révéler ce qu'est la culture palestinienne», explique le photographe.
Pour son projet, Abdullah a dû traverser des barrages de patrouilles, faisant étapes dans différents villages. Mojtaba Tbeleh, savonnier à Napplouse a de son côté partagé avec le public son expérience de savonnier à Naplouse et les difficultés qu'il a rencontré pour mener son entreprise. «Nous possédons des atouts, mais sous l'occupation, nous avons eu du mal à exporter tous nos moyens de productions», a-t-il expliqué. Depuis 2013, la société France Import Palestine, créée par Jean-Marie Dansette, importe d'ailleurs de nombreux produits palestiniens en France.