A quoi ça sert un OGM ?

Sous prétexte de lutte contre le réchauffement climatique, le capitalisme cherche de nouveaux domaines de valorisation. Des « marchandises vivantes » sont créées, gènes, micro-organismes, cellules, variétés végétales…, contribuant ainsi à l’aggravation de l’artificialisation et de l’instrumentalisation du vivant.

Rencontre avec Annick Bossu, scientifique, et Jean-Luc Juthier, paysan.


Author: Frederique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *